Quelle méthode choisir?

La méthode idéale pour chaque patient se discute au cas par cas, elle est fonction de différents facteurs qui sont :
l’âge du patient
son type de défaut visuel et de la nécessité ou pas de porter des lunettes en vision de loin
l’état de son cristallin avec l’existence ou pas d’un début de cataracte.
le rapport bénéfices/risques encourus et de la disponibilité du patient
les avantages et des inconvénients de chaque méthode
sa profession et de bien d’autres facteurs encore …

L’AGE DU PATIENT :

À partir de 60 ans : préférence pour l’implant accommodatif voire même à partir de 50 ans en cas de début de cataracte.

SELON LE TYPE DE DÉFAUT VISUEL :
Pour le myope : plutôt bascule en monovision
pour l’hypermétrope : plutôt presby lasik
pour l’emmétrope (patient n’ayant pas besoin de lunettes en vision de loin) : INTRACOR
l’astigmate associé à un autre défaut : il peut être pris en charge plus facilement par les techniques appliquant le laser (presby lasik et monovision).

EXAMEN DU CRISTALLIN :

En cas de début d’opacité du cristallin voir de cataracte bien évidemment l’implant multifocal est idéal.

Rapport bénéfices / risques encourus et de la disponibilité du patient :

Le lasik, par sa simplicité, par son résultat quasi immédiat, par le taux de complications extrêmement faible et par le fait qu’on peut faire les deux yeux dans la même séance représente la solution idéale chaque fois que l’on peut le proposer.

L’implant progressif multifocal se pose œil par œil avec un délai d’un mois entre les 2 yeux et expose à toutes les complications de la cataracte car c’est bien sûr une opération plus lourde quoique très bien maîtrisée et parfaitement fiable.

Avantages et inconvénients de chaque méthode :

MONOVISION :
Rapidité, efficacité et sécurité du Lasik.
Il s’agit là d’une technique facile à mettre en œuvre prédictible et sûre.
En cas d’insatisfaction une reprise chirurgicale est facilement réalisable.
Son inconvénient réside dans la possible difficulté à l’adaptation d’une pénalisation d’un œil en vision de loin. C’est la raison pour laquelle le praticien pourra, en pré-opératoire, simuler cette monovision avec des lentilles de contact.

PRESBYLASIK :
Rapidité, efficacité et sécurité du Lasik
Les indications les plus favorables sont limitées (hypermétropie, âge).
Inconvénient : perte d’efficacité si progression d’une cataracte éventuelle.

IMPLANTS MULTIFOCAUX :
Résultats reproductibles et immédiats, vision plus symétrique.
Parfois, relatif inconfort en vision intermédiaire.
Procédure opératoire plus lourde que le Lasik.
Nécessité d’une procédure de mise en oeuvre rigoureuse.